Centro Eclético Flor do Lótus Iluminado

14min11

Ayahuasca. Santo Daime. Chamanisme. Centre Éclectique Flor do Lótus Iluminado Maria Marques. Maria Damião. État de l’Acre

Centro Eclético Flor do Lótus Iluminado

14:11

Ayahuasca. Santo Daime. Chamanisme. Centre Éclectique Flor do Lótus Iluminado Maria Marques. Maria Damião. État de l’Acre

Album

Flor do Lótus Iluminado

 

Dans un mouvement irrésistible, peu à peu, les voix des hommes s’élèvent et viennent poser les questions que la culture nous incite depuis si longtemps à réprimer en chacun de nous : ici, on ne les tait plus, elles ne nous effraient plus, elles ne pèsent pas. Au contraire, c’est de la nature que nous vient l’illumination, les réponses tant redoutées aux profondes interrogations de chacun se révèlent et viennent ouvrir les portes de chemins nouveaux.

 

“Qu’est-ce que notre être ?

Que cherchons nous ?”

Gabriela Lima Vieira, de la Flor do Lótus Iluminado Maria Marques

Lors des cérémonies au centre de la Flor do Lótus Iluminado, la discipline suit le rythme des hymnes (Hinários) élaborés par Maître Irineu lors de ses premières visions : tout est aligné, tels que le sont les adeptes dans leurs uniformes flanqués du blason du Santo Daime. Les trabalhos commencent, des vers enchanteurs résonnent :

“Soleil, lune, étoiles,

La terre, le vent et la mer,

C’est la lumière du firmament,

C’est Elle seule que je dois aimer.

C’est Elle seule que je dois aimer,

Toujours je m’en souviens,

C’est Dieu qui est au ciel

Là où mon espérance demeure”

Vers de l’hymne écrit par Maître Irineu

Du haut de ses deux mètres, Raimundo Irineu Serra, descendant d’esclaves africains, imposait sa présence aux yeux de tous. Originaire de l’état du Maranhão, dans le Nord du Brésil, il n’était pourtant qu’un ouvrier de plus au milieu de tous ces hommes brésiliens qui migrèrent vers l’état de l’Acre pour travailler dans les plantations d’hévéas, à une époque où l’extraction du latex pour la production du caoutchouc était l’une des principales activités économiques du pays.

C’est par l’intermédiaire de ses compagnons de la plantation qu’il découvrit le breuvage sacré qu’est l’ayahuasca. Connu aussi sous les noms de mariri, iagê, hoasca ou daime, la “liane des esprits” ou “vin des divinations” est utilisé depuis des siècles par les peuples amérindiens et notamment par les Incas et macro-ethnies néo-incas dans le cadre de rituels de cure et de connaissance de soi. Le thé préparé avec les écorces d’une liane (Banisteriopsis caapi ou ) et les feuilles d’un arbuste appelé chacruna (psychotria viridis) est considéré comme un remède chamanique et s’est répandu à travers le monde, surtout à travers les trois principales lignées religieuses qui se sont constituées autour de la pratique de son ingestion : le Santo Daime fondé par Maître Irineu, l’União do Vegetal et la Barquinha.

“Je vois le Daime comme une grande source de guérison pour l’humanité”

Gabriela Lima Vieira, de la Flor do Lótus Iluminado Maria Marques

Le Santo Daime est une doctrine qui réunit le sacrement par le breuvage sacré, des prières, ainsi que des cantiques appelés aussi les hymnes : c’est une alliance de croyances indigènes, africaines et européennes. Il est influencé par le spiritisme d’Allan Kardec ainsi que par les peuples autochtones d’Amérique et a pour origine les premières visions (mirações) de Maître Irineu, le Juramidam. À cette occasion, la Reine de la Forêt lui serait apparue pour lui révéler sa mission : dévoiler les enseignements de ces visions à travers le monde. Auparavant, il allait devoir se montrer digne d’une telle mission : seulement après avoir passé plusieurs jours seul au milieu de la fôret, n’ayant pour se nourrir qu’un peu de manioc sans sel, et il serait prêt.

En 1930, le Maître inaugura un centre communautaire pour initier les gens au Daime. Puis en 1945, il reçut un terrain où fut créée la communauté Alto Santo : un lieu et un groupe ayant pour but de développer le véritable amour de soi, de la forêt et du monde. Le principal héritage qu’il laissa, ce sont les hymnes : lors des contemplations (mirações), les maîtres y inscrivent les messages qu’ils partageront ensuite avec le reste du monde.

 

“En ce monde fait de personnages et de masques,

Le Daime te montre qui tu es”

Gabriela Lima Vieira, de la Flor do Lótus Iluminado Maria Marques


Parmi les principaux disciples de Maître Irineu, il y a Maria Marques, qui donna son nom au Centre Éclectique Flor do Lótus Iluminado. Maria rencontra Juramidam en 1931 et embarqua dans son aventure. Entre temps, son mari, dont elle avait pris le nom à son mariage - Damião - , mourut précocement en lui laissant sept enfants à élever. D’origine modeste, cette femme blonde de petite taille qui conquit son indépendance en vendant des casse-croûtes à la sauvette sur les marchés locaux avait une vraie réputation de combattante. Analphabète, ne sachant pas compter, d’une profonde humilité, on disait qu’elle avait l’habitude de demander à ses clients de lui dire combien de monnaie elle devait leur rendre.

“La spiritualité est la manière d’être avec soi-même

et la façon de projeter cela dans le monde”

Sérgio Carvalho

Bienveillante et appliquée, Maria Damião reçu un hymne admiré par de nombreux membres du Santo Daime. Après ses contemplations, elle retenait les paroles et demandait à ses amies de les écrire dans son cahier. Avec l’aval d’Irineu, c’est elle qui transmettait, en chantant, les conseils des esprits lors des rituels du Daime.

Maria Damião mourut jeune et c’est Maître Irineu lui-même qui accueillit ses sept enfants et ses riches compositions au sein d’Alto Santo. Et depuis ce jour, aux quatre coins du Brésil, la grande famille et les contemplations de Maria ne cessent plus d’illuminer le regard de milliers de gens du Daime, qui, en chantant, dessinent par les vibrations de la musique et de leurs corps le monde que cette prêtresse du Daime a vu, pour notre bien à tous.

“Tu vis ici, en ce monde,

Mais il y a d’autres mondes,

Et d’autres forces existent”

Gabriela Lima Vieira, de la Flor do Lótus Iluminado Maria Marques

entretien

Sérgio de Carvalho

07min05

entretien

Sérgio de Carvalho

07:05

À découvrir